Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Oiseau Netique Epigloptaire
  • Oiseau Netique Epigloptaire
  • : Flap ... l'oiseau se pose et puis dépose ... "Dans le désert de ma Pensée S'est envolée la femme oiseau Marquée par l'altérité Dune anamorphosée aux ciseaux"
  • Contact

 Flap

Rechercher

5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 16:46

 

Voilà déjà quelques temps que blog se traine, bien que toujours visité, je n'arrive plus à y poster mes poésies régulièrement.

Alors comme on dit qu'en début d'année il nous faut prendre des résolutions que souvent on ne tient pas ... je m'en vais tenter de prendre celle de maintenir et d'enrichir Busardeco.

Bien à vous en ces périodes de froidures.

 

busard

 

 

 

Repost 0
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 13:33
La Isla de las Palabras Pérdidas

Las olas golpeaban
Las dunas de arena rubia
Cabalgando arrecifes filos
Como navajas de afeitar

En la espuma, las aves familias
Que jugaban con el viento furioso
Graznidos agudos y plumas volantes
A la mordedura de la sal

Cuando un nave ebrio
Sale del océano lejano
Lleno de mercancías malditas
Se morirá aplastado y desgarra sus velas

Las palabras perdidas encallan
Dejando detrás de ellos sus sueños
Tragados por cangrejos de fiebre
Sus letras rostizado por el sol


Es aquí e
n las Islas Marquesas
Que es donde esconden las palabras Pérdidas.

<< VolverRecomendarImprimir

Repost 0
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 16:31
J’ai rêvé

 

 

Oui j’ai rêvé d’un monde

Où Dieu habite l’homme

Où le cri n’est qu’Amour 

 

Rêvé d’une prière

Qu’on chanterait en psaume

Ensemble sans détour

 

J’ai rêvé d’une Paix

Celle que l’on façonne

Et qui dure toujours

 

J’ai rêvé d’Espérance

A la senteur d’un baume

Diffusant alentour

 

J’ai rêvé d’un chemin

Qui mènerait à Rome

A la fin d’un discours

 

J’ai rêvé d’un crayon

Equipé d’une gomme

Qui efface la haine

 

Aussi rêvé de bombes

Qui sans le moindre atome

Briserait toutes les chaines

 

Rêvé d’une religion

Toute aux autres synchrone

Qui resterait humaine

 

Enfin rêvé d’une Eve

Qui en croquant la pomme

Répandrait le mot Aime

 

 

 

 

15/01/2015

Repost 0
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 23:16
poème
poème

 

Envole-toi dans mes délires

Et je te montrerais mes choix

Emplis de larmes ou bien de rires

De tes sourires et de ta voix

 

Envole-toi et sent mes ailes

Frémir au vent sous le ciel froid

Mon duvet doux un peu rebelle

Qui tient si chaud comme il se doit

 

Envole-toi dans mes nuages

De maux et de mots étourdis

Et tourne donc un peu la page

Du temps si souvent qui s’enfuit

 

Et dans ce vol un peu fragile

Garde ta main bien dans ma main

Tu verras quand on est deux c’est facile

De ne pas perdre son chemin

 

busard

Repost 0
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 14:48

Is there a need now for changing my life

Is there a need now to go far away

Shall I decide with a cutting knife

Or let the things doing anyway

 

Must I beleive into better skies

Bet on future and let eveything

Even my old tree and its butterflies

For going further and lost many things

 

Often I wonder where to go and why

For what purpose and what avenir

Telling me again and again it will be a shy

Not to keep you till the end in my souvenir

 

As a never finished music I fall down

My eyes fed of desire and possibilities

I follow the wind like a leave in a dawn

Reaching hard the ground of my humanity

 

busard

avril 2014

Repost 0
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 14:46

News!!!!! Blog is not dead

Repost 0
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 22:32

L'Histoire s'écrit aux détours des pages qui se tournent

Et portent en elles des sentiments épars

De détresses et de rires perdus

D'espoirs et de grandes maladresses

Et d'envies de meilleur quelquefois farfelus

 

Ellre chevauche seule la destinée qui passe

Au travers de nos rêves et de désirs si fous

Et accorde à nos sens un infini sans trêve

Qui s'accroche à nos sens et nos malentendus

 

L'Histoire est ce qui reste d'un fatras de déboires

D'actions illégitimes, défaites singulières

Elle rend peu crédible la suite intangible

D'évênements notoires et impacts délétères

 

L'Histoire est ce qui meut l'esprit des conjonctures

Gamme de nos amours souvent impétueux

Circonscrits aux chemins de nos corps en délire

Soumis depuis toujours aux volontés des Dieux

 

busard

05/11/2013

 

L'Histoire
Repost 0
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 20:34

La-Lune-017.JPG

 

 

Torrida

Tes mots sont une source

Où je bois

La chaleur de tes sens

Torrida

Ta vie est une course

Où tu vas ?

Même toi tu ne sais pas

 

Tu balances tes pas et tu danses

Au rythme de ta voix en cadence

Les hommes de là-bas te regardent

Et se penche sur toi par mégarde

Torrida, torrida, torrida

Je brûle pour tes yeux intenses

 

Torrida

Mes rêves se complaisent

Et mes mains

A caresser tes seins

Torrida

Mon âme est une braise

Et demain

Je brûlerai enfin

 

Tu balances tes hanches et tu danses

N’écoutant que tes pieds qui cadencent

Mon cœur qui se perd et s’égare

Ma peau contre ta peau c’est bizarre

Torrida, torrida, torrida

Mes sentiments sont immenses

 

 

busard

 

Repost 0
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 16:30

 

43_Taipei-City-20130228-00386.jpg

 

 

Quand l'homme dépasse les limites jusque dans la démesure.

 

On a du mal déjà à l'envisager quand il s'agit du passé comme par exemple avec les pyramides, mais là il s'agit d'un monument et même de plusieurs monuments érigés en 1980, et oui hier, six ans après le décès de Chang Kai Scheik.

 

Alors ??? oui c'est sublime, c'est impressionnant, c'est ... plein de superlatifs qui s'émoussent d'eux-mêmes par manque de compréhension de notre part.

 

Bien sur on peut toujours dire que c'est culturel et même relatif à l'histoire récente cela n'empêche que l'on ressent une certaine gêne à voir trop glorifier l'un d'entre-nous !

 

 

busardement

 

 

Repost 0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 21:26

Sete-20130106-00234.jpg

 

 

 

 

busard

Repost 0