Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Oiseau Netique Epigloptaire
  • Oiseau Netique Epigloptaire
  • : Flap ... l'oiseau se pose et puis dépose ... "Dans le désert de ma Pensée S'est envolée la femme oiseau Marquée par l'altérité Dune anamorphosée aux ciseaux"
  • Contact

 Flap

Rechercher

9 août 2007 4 09 /08 /août /2007 19:10
athena.JPG

  

Le tambour sonne au cœur d’un roulement lugubre

Protégeant de la peur l’essence du guerrier

Il clame avec vigueur des pensées insalubres

Cette rage aux odeurs d’urine et d’air vicié

 

Souffle court il attend, le sang battant aux tempes

Poussé par cette envie d’entrer dans le néant

A l’orage des sens coulant en pluie battante

Dont il va s’abreuver à l’oubli de l’enfant

 

Le tambour sonne lourd aux jambes qui fléchissent

Les compagnons fragiles désespèrent du sort

Les âmes sont à nue et les regards trahissent

L’effroi, le désespoir et l’envie de la mort

 

L’idée qui le soutien se brandit comme femme

Ondulant des passions équivoques et sincères

Lui donnant cette ardeur que procure la flamme

Aux mains rougies souillées à l’encre délétère

 

Le tambour sonne encore et toujours lancinant

Les cris répondent au cri des hommes fascinés

Ils répondent aux signes en se montrant ardant

Prêt à donner leur vie à cette destinée

 

Et les pieds qui trépignent en cadence le temps

Qui rapproche la faux coupante et sure

Des corps de cette lame à l’ouvrage pourtant

Froide et précise aux éclats de morsure

 

Le tambour gronde fou d’une joie de l’ivresse

Répandant la clameur des paroles de haine

A l’appel des sorciers fidèles à la déesse

Sous le joug des damnés à l’âme dans les chaînes


busard

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Domenica 19/08/2007 12:20

Bonjour Busard,Je t'apporte ta femelle......Blague à part, j'adore ce poème, il est noir comme je les aime, car il exprime par des mots forts, des mots qui martèlent et exprime si bien nos états d'âme.......Amicalement. Maria

busard 27/08/2007 09:52

Flap ... merci du commentaire ... l'avant n'est-il pas toujours le plus difficile ? 

Quichottine 13/08/2007 00:36

C'est difficile d'écrire après un tel texte.Ce tambour lancinant qui semble être un prétexte à une autre lecture, sous l'oeil muet d'Athéna.