Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Oiseau Netique Epigloptaire
  • Oiseau Netique Epigloptaire
  • : Flap ... l'oiseau se pose et puis dépose ... "Dans le désert de ma Pensée S'est envolée la femme oiseau Marquée par l'altérité Dune anamorphosée aux ciseaux"
  • Contact

 Flap

Rechercher

10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 18:48

Flap ...

J'étais au sénégal, il y a maintenant un mois et demi, et je visitais une école dans la petite ville de M'Bour. Face à moi, une maîtresse fière de ce quelle représentait et de sa classe.

A la question du nombre d'élève dont elle avait à s'occuper, elle me répondit ... entre 50 et 60 par classe. Au delà, on coupe la classe en deux, une le matin, l'autre l'après-midi.

A la question du comportement et de la discipline, elle me confia peunode ... c'est quelque fois assez difficile car il y en a toujours 2 ou 3 qui chahutent.

Transportez vous en France et imaginez maintenant la même classe remplie de 60 petits français ... résultat ??? La révolution !!! 

Tout cela pour pointer tout ce que nos contrées dites civilisées ont perdues ces dernières années en terme d'éducation, de politesse et surtout de respect de l'autre, l'autre pouvant être le professeur, l'adulte, le supérieur, le voisin, le parent, l'enfant.

Voici donc pour alimenter votre réflexion un ...


(texte de Jacques Salomé)

Maman, Papa,
Je vous en supplie,
ne me laissez pas croire
que mes désirs sont tout puissants

Maman, Papa
Je vous en prie,
Prenez le risque de me frustrer
et de me faire de la peine
en refusant certaines de mes demandes

Maman, Papa,
c'est important pour moi,
que vous sachiez dire non.
Que vous ne me laissiez pas croire
que vous pouvez être tout pour moi,
que je peux être tout pour vous.

Maman, Papa,
surtout entendez mes désirs
Mais n'y répondez pas tout de suite.
En les satisfaisant trop vite... Vous risquez de les assassiner.
Confirmez moi que j'en ai, qu'ils sont recevables
ou irrecevables
Mais ne les prenez pas en charge à ma place.

Maman, Papa,
S'il vous plaît,
ne revenez pas trop souvent sur un refus,
ne vous déjugez pas
pour que je puisse découvrir
mes limites et avoir des repères clairs.

Maman, Papa, même si je réagis, si je pleure,
si je dis à toi maman
"méchante et sans coeur"....
reste ferme et stable,
Cela me rassure et me construit.
Si je t'accuse toi, Papa,
"de ne rien comprendre"
ne m'enferme pas dans mes réactions.

Maman, Papa
Par Pitié
Même si je tente de vous séduire, résistez !
Même si je vous inquiète, ne vous soumettez pas!
même si je vous agresse parfois, ne me rejetez pas!
c'est comme cela que je pourrais grandir

Maman, papa
vous dire à chacun
que je ne suis que votre fils, votre fille


Partager cet article

Repost 0

commentaires

sonja 06/08/2008 10:27

Merci tout d'abord pour cette magnifique poésie. Elle réconforte. Elle donne raison aux parents qui donnent des limites, ou des repères. Moi aussi j'ai visité une école et j'ai assisté à quelques heures de cours auprès d'enfants qui ne ressemblent vraiment aux notres. Qui comprennent la discipline autrement.Tu as du te regaler lors de ton voyage.L'Afrique est magique, où que nous nous posions

busard 06/08/2008 13:31


Flap ... l'Afrique est mystérieuse ... elle nous prend au tripe ou nous rejette ... pour moi c'est tout vue ... je suis pris aux pièges de la latérite et de ses couchés de soleil ... à ses sourires
resplendissants ... à sa joie !!!


Margouillat 03/08/2008 19:55

Très beau blog, très belles images et poemes.Ce sujet m'a interpellé plus que les autres. Gros dilemne, pour préparer son enfant à sa vie d'adulte;  ne pas lui passer tous ses caprices, lui faire toucher du doigt toutes les réalités de la vie au risque quasi certain de le mettre au banc de son entourage (pas d'habit de marque comme les autres, rejetté, pas la dernière console de jeux, rejetté, etc...) ou lui faire une jeunesse dorée au risque de lui rendre plus dure la vie future. Reste le compromis, mais ce n'est vraiment pas facile. Combien baissent les bras ?  Cela fait du bien de rencontrer même virtuellement des gens qui pensent comme nous, tout ne serait donc pas perdu ?Merci Busard pour ton passage sur mon blog et merci pour le tien qui peut être plus apprécié que tu ne le penses.Cordialement.

busard 04/08/2008 10:15


Flap ... merci à toi aussi Margouillat ...ce pseudo a une empreinte africaine toute particulière pour moi ... à bientôt !!!  


Muse 31/07/2008 10:55

Merci de ce petit mot sur mon blog.Les traditions se perdent, comme le respect des usages, de la politesse et cela va même jusqu'à la considération que l'on porte aux autres et à soi-même. L'avenir risque d'être bien sombre sans les quelques valeurs que nous tentons encore d'inculquer.Très bonne journée.

busard 31/07/2008 14:25


Flap ... merci de votre passage belle buse ... euhhhh nan ... belle Muse !!!


Pauley 30/07/2008 02:39

Comme c'est beau et vrai, l'enfant à besoin de repères... Le texte est vraiment génial. A bientôt

busard 30/07/2008 09:28


FLAP .... et se sont les parents qui les fixent, pas les enfants ... reste aux parents à avoir eux-mêmes des règles, des valeurs ...

Merci de votre visite


chrystelyne 17/07/2008 23:30

je côtoie tous les jours des ados  et  j'approuve  tout à fait ce que tu dis ! Il est urgent que nos jeunes  réaprennent  la politesse , soient confrontés parfois  à un non ferme et définitif, grandissent  avec des repères  constants et des valeurs humaines , bref  tout ce que doit apporter l'éducation et qui  fait  cruellement défaut aujourd'hui !ils sont en manque , un manque  énorme et du coup ,soit très fragiles, soit  déjà  inaptes à s'adapter et à mener plus tard une vie sociale et professionnelle et privée  satisfaisante ! je crois que les parents accablés  par les soucis  ou trop occupés par leur vie personnelle , dans cette société de consommation  et de compétition  ne se rendent pas compte  de l'urgence !  quand on le constate  auquotidien cela  fait peur !je ne crois pas  qu'il s'agisse d'époque , la notre n'est pas plus difficile que d'autres , temps de guerre ou  la vie  dans les pays  sous développés , je crois qu'il s'agit  simplement  de redéfinir  des priorités , des valeurs , son mode de vie , son regard  sur le monde , de revenir  à une approche humaine  et responsable de la société ! je suis souvent effarée par ce que supportent et permettent les parents aujourd'hui , c'est  bien mal aimer  et c'est  très  réducteur pour l'enfant  !et je suis intimement persuadée  que plus la vie est difficile , plus  il est impératif  de transmettre  des valeurs ,des  repères  par une éducation adulte et responsable  pour forger une ligne de vie ,une conduite dont ils  seront fier set qui  les mènera  au bonheur possible , à l'épanouissement , à l'intégration réussie  dans la société !les propos de  J Salomé sont plus que jamais d'actualité et  tu les as fort bien  illustrés avec ton témoignage  !très  bonne soirée  et merci de ta visite sur mon blog chrystelyne

busard 18/07/2008 09:59


Flap ... merci de la tienne ... quand des idées tendent à se rejoindre elles en deviennent plus fortes !