Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Oiseau Netique Epigloptaire
  • Oiseau Netique Epigloptaire
  • : Flap ... l'oiseau se pose et puis dépose ... "Dans le désert de ma Pensée S'est envolée la femme oiseau Marquée par l'altérité Dune anamorphosée aux ciseaux"
  • Contact

 Flap

Rechercher

26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 11:12

  

Je voudrais être un papillon

Et frôler tes cheveux de mes ailes


Je voudrais être une couleur

Et éblouir tes yeux de rêves

Un parfum raffiné

Pour emplir ton esprit de rosée

Un fruit pulpeux et savoureux

Que tes dents si blanches mordraient


Je voudrais être une musique
P
our être sans arrêt par ta voix fredonnée


Je voudrais être une larme

Et couler sur tes joues et mourir sur tes lèvres


Je voudrais être un rayon de soleil


Je voudrais être vent


Je voudrais être eau

Et caresser tout doucement ta peau


Je voudrais être plus encore

Plus encore ...


busard

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philippe D 19/04/2010 20:57



Moi je voudrais être un aigle pour voler au-dessus des montagnes et des vallées, voir le monde d'en haut, il parait qu'il est plus beau, partir où bon me semble sans me soucier de rien et me
laisser emporter par les courants.



busard 19/04/2010 21:39



Flap ... voler tu peux ... poète !



Dông Phong 28/08/2008 20:44

Lao Tseu rêva d'être un papillon et, à son réveil, il ne savait plus s'il était un papillon qui rêvait d'être Lao tseu...Bien amicalement.

busard 29/08/2008 11:20


Flap ... qui peut dire où commence et où s'arrête la virtual réalité ?


Quichottine :0010: 27/08/2008 23:36

Pour répondre à ta réponse à mon premier commentaire, je suivais le vent dont me parlaient mes rêves...

busard 28/08/2008 11:51


Flap ... les vents que l'on suit peuvent nous porter quelquefois au delà des rêves !


Quichottine :0010: 27/08/2008 23:34

Il y a beaucoup entre ses rêves et la réalité, entre ses désirs et les désirs de l'autre...Merci d'être là.

busard 28/08/2008 11:51


Flap .. remplir sans cesse le vide qui les sépare ... même si le panier est souvent quelque peu percé 


Ptitsa 27/08/2008 09:57

Celui-ci je ne le commenterai pas non plus. J'ai été aussi bavarde que Quichottine, ce matin. ;)Je lis lis juste avec un grand sourire... de plaisir.Bon retour au nid, Busard. Merci d'avoir retrouvé ta plume... et ton clavier.

busard 28/08/2008 11:48


Flap ... you are welcome !