Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Oiseau Netique Epigloptaire
  • Oiseau Netique Epigloptaire
  • : Flap ... l'oiseau se pose et puis dépose ... "Dans le désert de ma Pensée S'est envolée la femme oiseau Marquée par l'altérité Dune anamorphosée aux ciseaux"
  • Contact

 Flap

Rechercher

26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 19:25


J'ai écouté attentivement ce matin l'interview sur RTL du père d'un des 10 soldats français morts récemment en Afganistan et j'ai pleuré.

J'ai pleuré, non pas à cause de la mort de son fils de 20 ans et de ses camarades, mais pleuré car j'ai réalisé ce qu'il était en train de dire et de faire.

Ce père atteint profondement dans son être par la mort de son fils, brisé par la douleur, a rendu les honneurs à son fils.

Son fils, qu'il a présenté comme un professionnel formé à un métier choisi, respecté par pairs et volontaire pour servir, et non comme ce jeune irresponsable envoyé à la boucherie décrit par les médias et certains politiques.

Avec pondération, descence et profondeur, il nous a décrit son cheminement de douleur et redonné de la respectabilité à ses soldats, à son fils, morts pour la France, pour nous, pour nous défendre.

J'ai alors réalisé combien notre époque s'était éloignée de ces valeurs et j'ai trouvé cet homme admirable. 

ci-dessous le lien pour écouter cet interview :
http://www.rtl.fr/fiche/868902/le-pere-de-julien-le-pahun-invite-de-jean-michel-aphatie.html

 
          

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eglantine 04/09/2008 19:02

J'ai écouté cet homme à la télévision et j'ai été très émue aussi car ce qu'il disait..... C'est une anti-militariste (qui s'est adoucie avec les années) qui écrit ces mots. Bien à toi

busard 05/09/2008 16:26


Flap ... merci de ce commentaire ... tout est dans l'équilibre, les utopies, les idéologies,les rêves ne sont malheueusement pas de ce monde et il nous garder les pieds sur terre. 

Il ya des gentils méchants, des méchants gentils, des gentils gentils et des méchants méchants et puis aussi tout un tas de gens qui s'en foutent !!!

Avoir des valeurs et s'y tenir permet de combler un certain vide. Faire face, se prespecter et respecter les autres ... mais quand le poids des mots et le choc des photos l'emportent ...
on perd la face ! Quelle honte !!!!

Bien à toi également


Babou* 02/09/2008 15:58

Je suis comme toi j'ai trouvé cet homme admirable dans la dignité qu'il rendait à son fils extrayant toute polémique... et j'ai pleuré... Je suis une maman dont le gendre part demain en Afganistan et son binome est déjà mort là bas lors de leur précédente mission... et je te jure ce ne sont pas des hommes irresponsables. Il a juste en lui certaines valeurs pour la patrie et pourtant il va laisser cinq mois ma fille chérie dans cette absence angoissante. Mais nous savons nous aussi que c'est son choix et que ce métier là il le fait en toute connaissance de cause... il sait où est son devoir d'homme sur terre voilà ce qu'il nous a dit avant de partir.Merci pour cet article...Babou*

busard 02/09/2008 18:21


Flap ... c'est à moi de vous remercier de votre témoignage qui honore mon petit nid !


Quichottine :0010: 27/08/2008 23:33

Tu vois, ce soir, je venais mettre un commentaire sur le poème que j'ai lu hier... et je m'arrête sur ce billet.Je crois que tu as raison quant aux valeurs que l'on n'a plus...Moi je pense à ce père qui a perdu son fils.Autrefois, c'était un honneur de servir son pays, quel que soit l'endroit du monde où on le servait.Ce métier que certains choisissent, je crois que c'est un métier difficile, parce qu'il n'est plus reconnu, que l'on a l'impression que les hommes qui le choisissent ne servent à rien...Tout se déprécie.Mais ce que ce père ressent, je le comprends.Je pourrais être à sa place.Merci pour ces mots.

busard 28/08/2008 11:49


Flap ... merci pour les tiens


Ptitsa 27/08/2008 09:40

Difficile de dire tout ce qui me vient après ces 8 minutes sans faire un com' à rallonge... Ce qui force mon admiration,  c'est d'abord la dignité et le sens de la responsabilité de ce père  qui, alors qu'il pourrait sombrer dans la douleur, la colère, la rancune ou même la soif de vengeance, se relève et se sert au contrairte du drame qu'il a vécu pour en faire l'instrument d'une prise de conscience, pour lui-même, pour les autres. C'est ça, pour moi, un Passeur d'espoirs... non pas un naïf idéaliste qui nie les tragédies de ce monde, mais qq'un qui sait voir au-delà et de servir de ses souffrances pour rendre le monde meilleur.Dans un tout autre domaine, je crois que le dernier qui a ainsi forcé mon respect était le père de Gregory Lemarchal, à un moment où TF1 essayait de récupérer la mort de son fils avec tout le pathos et le mauvais goût dont cette chaîne est capable, et qui su réorienter cet élan douteux vers la cause  de la lutte contre la mucoviscidose, sans verser les larmes ni prononcer les paroles "vendeuses" que les animateurs auraient voulu lui arracher.Oui, il est encore des hommes debout de par ce monde où tant ont courbé la nuque, et même si, pour ma part, je n'ai pas pleuré... cela m'émeut de le savoir.Merci de nous faire partager cette interview à la gloire des hommes debout.

busard 28/08/2008 11:48


Flap ... tu as tout compris !


Ptitsa 27/08/2008 09:13

Je trouve ça beau un homme qui pleure... et qui ose le dire surtout.Je vais aller écouter l'interview. Si elle me fait pleurer aussi, j'irai sécher mes yeux dans les ailes du papillon ci-dessous que j'ai gardé pour la fin de ma visite parce que j'ai vu que c'était un poème de toi, et que j'ai pour habitude de garder le meilleur pour la fin. ;)

busard 28/08/2008 11:46


Flap ... on nous forme à être des hommes mais on en est pas moins humain !

Je te renvois à la rubrique "sensitif" à un demes poèmes :
http://busardeco.over-blog.com/25-categorie-1077603.html