Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Oiseau Netique Epigloptaire
  • Oiseau Netique Epigloptaire
  • : Flap ... l'oiseau se pose et puis dépose ... "Dans le désert de ma Pensée S'est envolée la femme oiseau Marquée par l'altérité Dune anamorphosée aux ciseaux"
  • Contact

 Flap

Rechercher

12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 09:45


 

Tes mains ne chantent plus les troublantes prières
Et dans tes yeux les pleurs le bleu ont effacé
Tes pas ne marchent plus que vers le cimetière
En laissant dans la neige les traces du passé

Et cet oiseau qui plane ne chante plus l’amour
Le ruisseau qui se pâme se perd dans les contours
Les feuilles de l’automne s’amoncellent et pourrissent
Et voilà que tu tombes au fond du précipice

Les rêves qui exhalent le parfum des soupirs
Embaument tes cheveux d’une odeur âcre et fauve
Ils s’éveillent aux couleurs de tous tes souvenirs
Aux allants que l’on porte et aux bruits de l’alcôve

Qu’il fait moite soudain et que triste est l’aurore
Le soleil froid et lourd de ses rayons décore
La pâleur du matin et ces ombres sournoises
Qui soulignent d’un trait la terreur qui te toise

Chagrin qui broie le cœur et souffle qui se cherche
Ecrasé du destin roulant comme un tambour
Les mots qui se déposent sont tendus comme perche
Comme graines jetées au milieu du labour

L’espoir est confondu à l’horizon d’une aile
L’étoile qui te guide brillera jusqu’au port
L’utopie en écho à nouveau en appelle
Aux larmes distillées dans le calice d’or  


busard

Partager cet article

Repost 0

commentaires

carmen 14/12/2011 21:38


beaucoup d'èmitions  dans t'ai ècrie  j'aime beaucoup c'est simplement magnifique ....flap je vait reprendre ma plumes ma passion reviens grace a t'ai ècrie merci mille bisous ...le
calice super

busard 20/12/2011 12:19



Flap .. j'attend donc de te lire



Frederianne 16/09/2008 14:29

Vrai. Même si la force des ressentis peut aussi remonter de la mémoire, et ne pas forcément témoigner du temps présent. Je te connais trop peu, ma reflexion était trop hâtive, pardonne-moi cette maladresse.;-)

busard 16/09/2008 15:51


Flap ... à mon tour de complètement être d'accord avec ton commentaire sur le fait que la mémoire peut utiliser des informations passées ... ce qu'elle fait tout le temps.

Autrement non ... nul besoin d'excuses ... car commenter est déjà un acte de valeur et je ne m'offusque de rien.

Merci ... mille mercis ... pour vos passages dans mon nid !


Frederianne 12/09/2008 23:43

J'aime ce côté poignant que peuvent prendre les mots lorsqu'ils savent aussi bien véhiculer l'émotion. Et j'espère que cette tristesse n'est inspirée que de la beauté de la poésie...Amitiés

busard 15/09/2008 09:53


Flap ... l'émotion se doit d'être sincère pendant l'acte d'écriture, la beauté de la poésie n'est que la transcription des reflets de l'âme !  


lilounette 12/09/2008 20:43

Un site que je découvre ( par ton commentaire chez moi) et je me réjouis une fois de plus à lire de si beaux motsSimplement, je ne sais que dire car ils me perdent dans une sorte de confusion, au point de penser pourquoi moi même j'écris , je ne sais pas dire, je ressens, c'est déjà importantBon weed-end

busard 15/09/2008 09:48


Flap ... ressentir est l'essentiel ... après il y a la technique indispensable mais cela se travaille. Je pratique l'écriture automatique mais avec les années celle-ci s'est très fortement
structurée. Merci de ton passage lilounette


Dông Phong 12/09/2008 17:09

Oh là là, le Busard est bien triste aujourd'hui !Bien amicalement.

busard 15/09/2008 09:45


Flap ... attention Dông la langueur n'est pas la tristesse ... merci de ta visite amicale !