Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Oiseau Netique Epigloptaire
  • Oiseau Netique Epigloptaire
  • : Flap ... l'oiseau se pose et puis dépose ... "Dans le désert de ma Pensée S'est envolée la femme oiseau Marquée par l'altérité Dune anamorphosée aux ciseaux"
  • Contact

 Flap

Rechercher

10 juillet 2007 2 10 /07 /juillet /2007 09:27

 

 

    

C'était l'heure du choc, du cri, des tremblements

L'heure où de la dame noire aiguise un peu sa faux

L'heure où le souffle court mais tenaces et vivants

Une assemblée de gnomes affronte tous les maux 

 

*

Et le vent fou furieux s’engouffrait dans les arbres 

Arrachant de ses griffes des lambeaux de tourment 

Aux lourds nuages sombres à l’aspect bien macabre 

Que des éclairs hideux éclairaient par moment 

 

*

Le feu dans la clairière puissant mais tourmenté 

Rougissait les visages et allongeait les ombres 

La meute silencieuse des loups de la contré 

Veillait à quelques pas au milieu des décombres 

 

*

C’était l’heure du choc, du cri, des tremblements 

L’heure des guerriers lourds d’armes avides 

L’heure où les yeux des fous brillent au firmament 

Des ventres tordus de peur et des rires insipides 

 

*

Et le vent fou furieux s’engouffrait dans les arbres 

Emportant avec lui le bruit mat de la hache 

Qui broie en un instant la tête candélabre 

En rougissant sa lame du souffle qu’elle arrache 

 

*

Le feu dans la clairière puissant mais tourmenté 

Eclairait les gisants de boue sanguinolente 

On courrait de partout encore on se battait 

Pénétré par l’horreur à l’odeur si présente 

 

*

C’était l’heure du choc, du cri, des tremblements 

Une heure où tout fini, une heure de précipice 

L’heure où la fée Amour dormait résolument 

Laissant là les humains boirent dans le calice 

 

 

 

 



busard

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Domenica 18/07/2007 01:36

Bonsoir Busard,Je rend hommage à votre poème faisant référence à l'histoire du roi " Léonidas " et ses trois cents légionnaires...Je suis allée voir ce film et je ne connaissais pas cet épisode de l'histoire et j'ai beaucoup aimé la valeur et le haut respect que ces légionnaires portaient  à leur chef...La bravoure de ces soldats est sans communes mesures.......Je vous remercie de votre passage chez moi ainsi que de votre griffe......Amicalement.Maria

busard 23/07/2007 11:59

Flap  et merci pour votre passage et commentaire.
:- ))