Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Oiseau Netique Epigloptaire
  • Oiseau Netique Epigloptaire
  • : Flap ... l'oiseau se pose et puis dépose ... "Dans le désert de ma Pensée S'est envolée la femme oiseau Marquée par l'altérité Dune anamorphosée aux ciseaux"
  • Contact

 Flap

Rechercher

24 juillet 2007 2 24 /07 /juillet /2007 18:48

 

 

 

Mes mots restent les mêmes 

Ils se posent, oiseaux alignés sur un fil 

Attendant le départ vers un « je t’aime » 

Au moindre battement du plus noir de tes cils 

Mes mots restent les mêmes 

Dessinés, au sable de tes rêves 

Ils se consument au feu de mes blasphèmes 

Idéal de chagrin que la vague soulève 

Mes mots restent les mêmes 

Ils se couchent en vers au blanc papier délire 

Rampant aux sentiments projetés en emblème 

En accords disgracieux que l'instrument inspire 

Mes mots restent les mêmes 

Gravés, au rocher de mon cœur 

Ils gisent là confus couverts de chaînes 

Lourds au poids du passé et de maintes douleurs 

Mes mots restent les mêmes 

Ils crient les océans aux voilures de charme 

Emportés aux embruns si salés de la peine 

Que frappés du ressac s'y déposent des larmes 

Mes mots restent les mêmes 

Ils brûlent au feu de tes caresses 

Exhalant un encens les plus anciens des thèmes 

Palette de passions du fruit de mes faiblesses

busard

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Quichottine 01/08/2007 22:37

Ou des vilains enchanteurs... qui transforment les géants en vulgaires moulins !

Quichottine 28/07/2007 18:39

Je me demande bien pourquoi je n'ai pas laissé de commentaire... J'étais restée sans voix ? Les mots m'avaient trahie ? Il est beau ce poème... merci !

busard 30/07/2007 08:51

Flap ... Quichotine
Encore un coup des moulins à vent je suppose. Dès qu'on y prend garde les voilà qui surviennent ... traites ! Merci pour le compliment.
Les mots sont volatiles comme dirait le zozio netique zépiglotaire que je suis.
busardement