Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Oiseau Netique Epigloptaire
  • Oiseau Netique Epigloptaire
  • : Flap ... l'oiseau se pose et puis dépose ... "Dans le désert de ma Pensée S'est envolée la femme oiseau Marquée par l'altérité Dune anamorphosée aux ciseaux"
  • Contact

 Flap

Rechercher

31 juillet 2007 2 31 /07 /juillet /2007 16:41

e son oiseau morttional Galleries of

 

 

Il est des jours porteurs de mauvaises nouvelles.

Des jours d'été, de ciel bleu et de soleil noir

Il est des jours où le sable s'enfuit d'entre nos doigts

Des jours mornes et aveugles couleur de désespoir

La Camarde impatiente jette son dévolu

Au travers de la bête immonde avide de sang

Et transpose la belle image

L'oiseau saura-t-il pleurer la jeune fille ?

Que les mots aux maux sont dérisoires

Pédants ils se défilent à dire la vérité

La famille est touchée

La jeunesse est touchée

A seize ans la mort est-elle raisonnable ?

Je déverse sur vous cette encre impersonnelle 

Avatar de sentiments perturbés

Point de compassion je vous prie

La faux moissonne certains blés

Peut-on juger de ses choix ? 

Alors reste la mémoire

Celle qui en nous fait revivre les passés

Unique porte d'accès à leur oeuvre

Lien fondamental d'éternité

La prière exhale l'âme

Je prie
Mon Dieu reçoit ma nièce aux nuages des anges
Et laisse nous pleurer un peu

 


 n-Baptiste Greuze, 1725-1805. 17

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Quichottine 02/08/2007 20:12

(Si je devais en rencontrer, bien sûr !)

Quichottine 02/08/2007 20:10

Ne vous inquiétez pas... je ferais attention. Les moulins sont de gentils géants parfois.

Quichottine 02/08/2007 16:43

Voilà ce qui se passe quand je suis trop ... touchée ?Les mots glissent trop vite et la fenêtre ouverte, trop vite refermée, a laissé en souffrance l'Orthographe blessée.J'ai honte, je l'avoue, le texte méritait mieux qu'une phrase maladroite et fautive.Pardon. 

busard 02/08/2007 18:03

Flap ... olla l'oiselle point de honte votre passage et vos commentaires sont un honneur que l'oiseau apprécie à sa juste valeur.Merci à vous et gare aux ailes ... des moulins !!!

Quichottine 01/08/2007 17:06

... c'est l'un des tableaux de Geuze que j'avais préféré.pour le poème... je ne peux mettre de commentaire. Il y a tant de douleur, de soufrance, de maux derrière ces mots si beaux !... .... .....

Chris 31/07/2007 18:41

Je promets que je n'ai pas l'habitude de laisser des commentaires aussi niais d'ordinaire, et que je déteste les superlatifs, mais là je vais m'exclamer: c'est beau!

busard 01/08/2007 09:25

Flap ... nul commentaire n'est niais puisque c'est lui qui souligne le trait .... merci de votre visite !