Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Oiseau Netique Epigloptaire
  • Oiseau Netique Epigloptaire
  • : Flap ... l'oiseau se pose et puis dépose ... "Dans le désert de ma Pensée S'est envolée la femme oiseau Marquée par l'altérité Dune anamorphosée aux ciseaux"
  • Contact

 Flap

Rechercher

19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 20:01

 

IMG00507-20110714-2152.jpg

 

 

 

As-tu déjà senti ce vent frais sur ta peau

Quand le matin tu sors et que le mistral souffle

Te faisant frossonner à travers ton manteau

Tes oreilles rougies par ces lèvres qui sifflent

 

As-tu marché au vent te moquant de ses armes

N’en faisant qu’à ton gré et n’ayant pour plaisir

Celui de supporter ses morsures tes larmes

Cette gifle au visage en le laissant rugir

 

Quelle force puissante, quelle lutte acharnée

Entre ce ciel d’azur et ce sol sous tes pieds

Il t’entoure te presse voudrait te soulever

Mais ton allure ferme n’en est pas déviée

 

Toi respirant sa vie et lui te faisant vivre

Il ne peut y avoir ni vainqueur ni vaincu

Mais cette lutte vaine et un vin qui enivre

Au point de donner l’oubli quand tu l’as bu

 

Tu te sens alors forte merveilleusement sure

De tout ce que tu es tu fais partie du monde

Rien ne t’accable plus ni passé ni futur

Et tu voudrais crier ton bonheur à la ronde

 

Pourtant tu restes là sous le froid soleil pâle

Marchant d’un pas pressé et voulant réchauffer

Cette tristesse que sous mes yeux tu étales

Comme si du froid elle était un effet

 

Amie toi qui me lit ne reste pas ainsi

Retire-toi de l’ombre éclate astre de joie

Décide toi accourt pourfends le vent d’ici

Et vient car tu le peux te blottir contre moi

 

 busard

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aude Terrienne :0010: :0010: :0025: 18/06/2012 08:51


Je crois que tu as fait une faute de frappe, tu as écrit frossonner au lieu de frissonner. Et accourt au lieu de accours. 


Mais j'aime ce poème, car le vent et moi, c'est une longue histoire. Vivifiante. On se parle le vent et moi. 

busard 18/10/2012 21:33



Flap .... merci de ces observances justifiées !



Quichottine 23/03/2012 21:28


Si j'étais elle, je n'hésiterais pas un instant.


Quel bonheur de savoir qu'il est au monde un ami capable d'écrire ces mots, de les dire, et d'offir ce refuge.


 


Douce et belle soirée, Busard.


Merci !

busard 26/03/2012 20:07


Flap ... merci Quichotinette j'apprécie ce passage en mon nid et tes commentaires élogieux ... à bientôt de te lire !!!


carmen 20/03/2012 14:15


Tes  levres douce comme des fruits murs ,
fremissent à la caresse du vent ,
souvrant sur un collier de perle dures,
bruillanes comme les ètoiles d'un jour ,
 qui  s'èteint  sur ma peau.
La douceur du vent bouscule mon coeur
ne fesant entrès que la joie au au plus profond de moi....
                  biz ...buz

busard 26/03/2012 20:08


Flap ... moutchaise Carmen


rossignol 19/03/2012 20:40


magnifique j'ai beaucoup aimè , c'est un plaisir de te lire , merci pour c'est beau partage

busard 26/03/2012 20:08


Flap ...