Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Oiseau Netique Epigloptaire
  • Oiseau Netique Epigloptaire
  • : Flap ... l'oiseau se pose et puis dépose ... "Dans le désert de ma Pensée S'est envolée la femme oiseau Marquée par l'altérité Dune anamorphosée aux ciseaux"
  • Contact

 Flap

Rechercher

1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 10:12



oiseau de mots

espoirs

vols libres

 



busard

Repost 0
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 15:05

 

 

Il venait d'un pays plein de pensées magiques
Où séjournent lutins et songes enchantés
Etait un bel oiseau aux plumes exotiques
Qui survole les plaines et recherche la fée

Il la trouva un jour assise sous un chêne
Et pendant un instant le temps s'est arrêté
Cessant sa course folle vers les hivers en peines
Rappelant que les joies ne durent qu'un été

Et il chanta si fort que l'espace en trembla
Faisant danser la fée au soleil de sa voix
Tourbillon de la vie qui vite l'emporta
Aux destins qui se croisent et se perdent parfois

Il faut que les oiseaux continuent de chanter
Pour que les fées toujours continuent d'enchanter
Afin que naissent encore des rêves de beauté
Dans les coeurs arc en ciel des oiseaux et des fées



busard

Repost 0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 18:41



Le temps s'effiloche sous mes pas comme le sable dans une main d'enfant. L'empreinte persiste au delà de la réalité et s'incruste tel un paysage sur une plaque photographique. Les mots qui nous lient, tels des soies d'araignée tendues, vibrent à nos sentiments.


busard
Repost 0
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 11:25


 

Lové sur ses écailles d'or,
Le souffle tiède et endormi,
Le Dragon reposait encore
Attendant la fin de sa nuit

La lance fichée d'un fier étendard
Le casque orné du croissant doré
Drapé d'une cape de guerriers tartares
Le cavalier maure approchait

Et de ses yeux durcis aux combats,
La peau brûlée aux dunes des déserts,
Brillait l'âme du vieux soldat
Polie aux vigueurs de la guerre

Son destrier piaffait d'impatience
Au contact du maître compagnon
Qui malgré toute sa science
Laissait s'écouler l'émotion

Il allait affronter la bête
Un choix personnel audacieux
Qui valait plus que cent conquêtes
Car pour lui beaucoup plus précieux

Désarmé pour cette bataille
Contre son dragon personnel
Il marchait sans peur et sans faille
Vers un feu qu'on veut éternel

Voilà que Dragon s'enflamme
Faisant jaillir des laves de terreur
Du volcan qu'on croyait sans âme
D'un cavalier hurlant sa douleur

Son visage inondé de larmes acides
Il gît terrassé sur l'instant
Par cette lutte vaine et intrépide
Pour un sourire bref et enchantant

Qui a vaincu du monstre ou de l'homme
Pour quel espoir ou quelle beauté,
Le choix le Dragon nous le donne
L'Amour commande à l'humanité



busard

Repost 0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 14:59
" Lien vers une présentation TED extraordinaire "













Les américains ont des défauts, on le sait tous, surtout nous les français, mais ils ont des qualités qui font leur force.

Tous les ans, ils réunisent les leaders du monde entier à Monterey afin qu'ils présentent leurs idées.


C''est fort, c'est riche, c'est parfois surprenant mais c'est toujours intéressant !

Bon pour Philippe, l'anglais n'est visiblement pas son fort, mais pour les idées et les manières de les présenter c'est vraiment génial !!!


busardement  

Repost 0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 13:33

The trouble with the world is that the stupid are cocksure and the intelligent are full of doubt.

 

 

Bertrand Russell


Traduction :

L'ennuie dans ce monde, c'est que les gens stupides sont surs d'eux et que les gens intelligents sont pleins de doutes.

Repost 0
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 16:06

Joelle CHEN (http://jchen.over-blog.com/)



 

 

Comme une goutte d'eau qui s'infiltre et s'immisce

Répandant sa moiteur ...

Comme le léger bruit d'une machine qui crisse

Suggérant la douleur ...

 

Comme ce souffle court qui te raidit les jambes

Te broie de l'intérieur ...

Comme ce rêve fou venant de Brocéliande

Epuise ta chaleur ...

 

Comme bête qui grimpe aux crocs de Tarentule

Dans des songes d'ailleurs ...

Comme le métal dur de l'immonde crapule

Au sourire moqueur ...

 

Comme le vide nu au détour de l'absence

En écoutant les pleurs ...

Qui font écho aux miens et brisent le silence

Mémoire d'une fleur ...

 



busard

Repost 0
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 17:10



 

 

Las palabras apenas susurradas
Escapan de tus labios tan orgullosos
De mis dolores tanta cargadas
De fiebres astutas y de recuerdos

No cabe duda mi imaginación
Vuélese a la respiración de tu alma
Buscando a una iluminación
Pintada al color de mí pena

Y el viento toma las palabras en sus brazos
Para él, la significación no tiene importancia
Se lleva los males tristes de nosotros
A más allá de nuestras fronteras perdidas

Las palabras apenas susurradas
Es hora para ellas de morir
Su música inmediatamente se borrada
El tiempo de una canción para ir

 


busard
04/06/09

Repost 0
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 11:38

Miaouuuuuuuuuuuuuuuuu !!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

Le chat

D’état

Royaume

Gronda

Les rats

De Saône

 

Le chat

Moka

Griffonne 

Des mots

Si chaud

D’espionne

 

Le chat

Ebats

Qui sonnent

Eclats

De joies

D’un homme

 

Le chat

S’en va

A l’aune

Du beau

Cadeau

Que donne

 

Le chat

Là bas

Frisonne

Et moi

En toi

Ronronne



busard
Repost 0
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 14:00

 

 

 

Tic ! Tac ! Tic ! Tac !

Le balancier de la pendule
Egrène le compte du temps
En un long conciliabule
Entre elle et puis le néant

Tic ! Tac ! Tic ! Tac !

Comme un pantin je gesticule
Je pleure, je ris, je fais l'enfant
En une geste ridicule
Qui fait s'échapper le présent

Tic ! Tac ! Tic ! Tac !

Mes lèvres doucement articulent
Des mots d'amour qu'on dit souvent
Qui crèvent comme de jolies bulles
Dès que prononcés au moment

Tic ! Tac ! Tic ! Tac !

Et les éclats de particules
Piquent mes yeux de savon quand
Ton sourire, toi que j'adule,
Me rend la vie dans un grand chant

Tic ! Tac ! Tic ! Tac !

Je me prends alors pour Hercule
Réalise des travaux tout autant
Rêve de gloire et puis fabule
Tant, que je me prends les pieds dedans

Tic ! Tac ! Tic ! Tac !


busard
Repost 0