Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Oiseau Netique Epigloptaire
  • Oiseau Netique Epigloptaire
  • : Flap ... l'oiseau se pose et puis dépose ... "Dans le désert de ma Pensée S'est envolée la femme oiseau Marquée par l'altérité Dune anamorphosée aux ciseaux"
  • Contact

 Flap

Rechercher

10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 12:29
Flap ... en contrepoint !

Une amis de ma cousine m'a raconté l'histoire de Arame, une petite togolaise de 14 ans morte de la malaria à M'Buma. Dans son pays, l'interdiction de produits anti-moustiques, pourtant efficace mais estimés dangereux car considérés comme pesticides, a provoqué le recrudescence de la malaria.     

Pesticides ... poua quel vilain mot ... que l'on pourrait traduire par "tueur de pestes". La question qui se pose est alors la suivante : de quelles pestes s'agit-il ?

Il y a tout d'abord les herbicides, autrement dit les "tueurs d'herbes". Ces produits sont ulitisés pour lutter contre les herbes folles à tous les endroits ôù elles sont indésirables mais aussi dans les cultures afin de favoriser la croissance de la plante que l'on souhaite récolter. J'ai récemment entraperçu sur un paquet de pattes bio, une photographie d'un champ de blé aux rangées impeccables dans lequel on ne voyait aucune trace d'herbes sauvages. Je vous le dis tout de go ... c'est impossible sauf s'il s'agit bien entendu d'un champ traité. Je vous laisse conclure ...

Il y a ensuite les fongicides qui sont eux les "tueurs de champignons". Leur rôle dans est de lutter d'une part contre les mycotoxines des plantes qui sont dangereuses pour la santé humaine et d'autre part contre les attaques de type mildiou sur la vigne ou les pommes de terre qui peuvent entrainer des pertes allant de 10 à à 100% de la production dans le pire des cas.

Les insecticides enfin ces fameux "tueurs d'insectes", ravageurs de potagers, de nos jardins et de nos cultures à la voracité sans égale ou propagateur de maladies terribles telle que la malaria, la dengue en recrudescence depuis l'interdiction des certain produits et qui font chaque année des centaines de milliers de morts et cela dans des conditions de souffrance atroce.

Alors ... l'éradication des pesticides est-elle possible ?

Certains pays avant gardistes comme le Danemark et la Norvège après avoir été dans ce sens, face aux réalités font marche arrière et reviennent à ce que l'on peut appeler une agriculture raisonnée avec des produits utilisés à bon escient.  

A quand l'interdiction des médicaments ?
  
busardement
    
Repost 0
8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 19:01

 

 

Coeur …

Timide et innocent

Cœur …

Fragile et inconscient

Cœur aimant …

Au delà de son sang

Cœur avide …

D’amour toujours pressant

 

Tes yeux me transpercent, je suis humble

 

Cœur …

Brûlant de langueur

Cœur …

Battant de ta valeur

Cœur ouvert

A la couleur des fleurs

Cœur chargé

De rimes et de pleurs

 

Tes mains me sont douces, je suis humble

 

Cœur …

Percé de ciel limpide

Cœur …

De sentiments arides

Cœur chantant

Que des mots insipides

Cœur brisé

Au douceur de l’acide

 

Ton sourire me charme, je suis humble

 

Cœur …

De l’oiseau de la nuit

Coeur …

Aux ailes engourdies

Corps à coeur

De rêves et d’utopies

Coeur à corps

Plus loin que l’infini


Tout en toi est merveille, je suis humble



busard

Repost 0
8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 08:45

Flap ... en contrepoint

La loi qui va être votée a pour objet de protéger les journalistes quant à la divulgation de leurs sources d'information.

Je me demande bien pourquoi ?

Non seulement il sont à l'origine des fuites qu'ils provoquent en les payant et en cela il y a incitation au délit (quand il ya délit bien sur) mais en plus ils utilisent les information délictueuses et en cela il y a recel.

busardement

 

Repost 0
4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 10:53

Flap ... la raison d'être de cette chronique du temps présent

Cette chronique répond à un besoin fort que je ressens actuellement de partager avec vous quelques idées, quelques réflexions, sur l'actualité ou autre sujets en espérant engager un échange mutuellement profitable.

Au départ j'ai créé le forum "busardeco" pour cela mais visiblement personne n'y va .. alors pourquoi ne pas ulitiliser mon blog ?

Bien sur celui-ci contient déjà d'autres éléments comme des poésies et nouvelles (je noublie pas d'engager " Le grimoire"), mais il est important pour moi d'essayer de m'exprimer plus directement, un peu comme dans la rubrique "Réactif".

A vous lire et échanger !


busard

Repost 0
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 10:34
Flap ... en contrepoint !

La publication d'une information donne-t-elle  sa crédibilité à celle-ci quelle qu'en soit son origine, quelle que soit la Vérité ?


Le monde est médiatique. La puissance des médias avérés. La course à l'audimat, l'objectif premier.


Mais attention, la manipulation existe. Les mauvaises intentions monnaies courantes. Les buts inavoués nombreux.


Les outils de propagande utilisent sans vergogne les moyens de communication les plus modernes.

 

Le matraquage est intensif, écouter ce qui se dit par exemple sur les OGM !

Pourquoi préférons nous écouter les « hurleurs » en tout genre plutôt que les personnes avisées ? Quel est le moteur qui guide notre démarche ?

 

La peur !!!

 

La peur, cette peur qui nous ramène à la montée en puissance du Nazisme avec comme choix … cette facilité à suivre plutôt que de s’opposer.

 

Ne nous laissons pas entraîner, refusons l’inadmissible !

busard

Repost 0
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 18:04




Quand on trempe sa plume à l’encrier des muses

Et que nous vient l’envie d’écrire quelques maux

Il faut bien profiter du temps où l’on s’amuse

A emmêler de lignes des signes originaux

 

Car une fois posés les mots prennent l’audace

D’aller se raconter à qui les lit un peu

De couler une larme indiscrète et fugace

Si salée et si forte qu’elle pique les yeux

 

Comme vagues ils se meuvent allant se fracasser

Aux sentiments éparts brisés en un instant

Ils charrient en notre âme cet animal blessé

A l’aune d’une étrave d’un cœur toujours battant

 

L’oiseau qui plie ses serres sur ce fil d’équilibre

Est bien conscient du sens de ce symbole Picte

Ses ailes déployées aux énergies qui vibrent

Fusionnent à l’utopie que sa raison lui dicte



 

 

 

 

Repost 0
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 18:26

undefined

 

 

 

Elle danse, elle tourne, s'échappe et virevolte

Et les mots emportés s'écoulent sans révolte

Ses cheveux noirs de geai s'en trouvent emmêlés

Pris dans le désespoir de ses rêves ailés

 

Elle tourne, elle danse, tourbillonne et s'immole

Aux désirs qui la broient d'émois qui caracolent

Sa peau au feu marquée frissonne de l'ennui

De l'attente qui luit aux couleurs de la nuit

 

Elle danse, elle tourne, se ploie et puis bascule

Aux regrets éternels de l'amant qu'elle adule

Ses pieds brûlés au sable des dunes du désert

La tête ivre de notes plaquées par la lumière 

 

Elle tourne, elle danse, aux songes qui la presse

Et vient dans un silence drapé de la déesse

Sourire à l'Ichk qui s'enfuit à l'aurore

Au souffle si précieux de ses larmes sonores

 

busard

Repost 0
19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 09:16


Un cavalier approchait rapidement suivi de son nuage de poussière, un cavalier maure vêtu de noir, un messager. A la porte, les gardes lui ouvrirent le passage. Il entra dans la cité bousculant passants et marchants, irrités mais craintifs, et se dirigea directement vers le palais. Déjà la rumeur se répendait dans la ville, et les conversations allaient bon train. La guerre ...    
Repost 0
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 19:10

iken2-copie-1.jpg

 

 

Le Je, le Tu, le Moi, le Toi

Seront remplacés par le Nous

Le feu de tes yeux et ma joie

Seront désormais parmi Nous

 

Ma main qui s'approche de Toi

Caressera Tes cheveux fous

Ta peau si lisse sur Mes doigts

Brillera d'un éclat si doux

 

Que le soleil cet astre céleste

Terni par un juste courroux

Se précipitera dans sa geste

Vers l'obscurité des jaloux

 

Ta bouche parlera de Mes mots

Engendrés du chant de Tes idées

Et il n'y aura rien de plus beau

Que de passer son temps à s'aimer

 

Nous serons Nous par-dessus tout

Par-dessus Je, Tu, Moi et Toi

Il, Elle, Eux et puis surtout Vous

Nous serons Nous un point c'est tout

 

Fondu dans un bel amalgame

D'un alchimiste d'orient

Métal fusionné à nos âmes

Pour le bonheur et les tourments

 

Le lien tissé du fil ténu

De l'araignée semble fragile

Mais noué avec l'art reconnu

Des maîtres d'or les plus habiles

 

Il résistera aux tempêtes

Et aux colères des Dieux du ciel

Déchaînées par cette amulette

Scellée à l'amour et au miel

 

Les animaux apprivoisés

Ne craignent plus l'homme

Soumis ils se feraient tuer

A la condition d'être aimer


busard

 

Repost 0
24 janvier 2008 4 24 /01 /janvier /2008 08:57

 

Neila_l-envol.jpg

Le monde merveilleux de Neila ...   http://www.neila-benayed.ca/


 

Des vagues de mélancolie soulèvent mon cœur

Et transporte mon âme

Je fais le grand écart entre ma vie et mes désirs

 

Une joie intérieure m’emplit de sa chaleur

Je souris à moi-même

Le regard perdu dans le fond d’une impasse

 

Qui suis-je ?

Celui qui vit ou celui qui rêve ?

 

Mon enfer et mon ciel se fondent dans un miel

Doucereux et bien âpre

Je crie, j’écris, les mots restent les mêmes

 

Hurlés à ce silence

Qui sépare les joies des peines

Qui lie autant l’amour que la haine

 

Et ce corps qui poursuit de seconde en seconde

Le temps d’une gageure

Celle de naître ici et de mourir là-bas

 

Je suis un africain du monde

Blanc

Et je chante griot au sein du baobab

 

Je suis homme pensant

La science est mon domaine

La poésie mon vol

 

Je suis l’oiseau féerique

Le Taïr aux ailes déployées

Et je couve

 

Un détail me direz vous

Non, un monde en devenir

La clef d’une porte qui s’ouvre

 

 

 

 

busard

23/01/2008

Repost 0