Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Oiseau Netique Epigloptaire
  • Oiseau Netique Epigloptaire
  • : Flap ... l'oiseau se pose et puis dépose ... "Dans le désert de ma Pensée S'est envolée la femme oiseau Marquée par l'altérité Dune anamorphosée aux ciseaux"
  • Contact

 Flap

Rechercher

6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 13:19

Flap ... petit dépot de l'oiseau dans son nid !

*

Songe a nos pas léger  

S'enfonçant dans le sable  

Aux vagues qui courraient 

Racontées par la fable 

 

Songe aux rires chahutant  

A nos mains si fébriles  

De nos peaux se frôlant  

De désirs malhabiles 

 

Songe aux rêves entendus  

Par nos âmes chimères  

De sentiments perdus  

D'un amour delétère 

 

Songe à ces reflets bleus  

Avant qu'ils ne s'effacent

Joyaux présents des Dieux

Idéaux dans la nasse 

 

Songe aux éclairs de feu  

Dans mes yeux pleins de larmes  

A l'appel de tes voeux  

Aurore de tes armes 

 

Songe ... et ne désespère

 

 

busard

03/06/2007

Pour accompagner cette petit chose, je vous propose un petit voyage dans un imaginaire visuel ... dans le blog d'Ossiane ... n'ayant pour l'instant pas reçu son aval pour copier une de ses images sur mon blog. 

http://ossiane.blog.lemonde.fr/2005/03/11/2005_03_la_cle_des_song/

 

Repost 0
4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 09:42

*

To want
By love
For always
To relieve
Sorrows and pains

To know
Your sorrows
Your things
To understand
How beats your heart

To be able
Without wounding
Without stopping
To cherish
Your hands with soft nesses

To drive
In the moment
Now
Your naked body
Gilded by splendor

*

Vouloir
Par amour
Pour toujours
Soulager
Peines et douleurs

Savoir
Tes chagrins
Tes machins
Comprendre
Comment bat ton coeur

Pouvoir
Sans blesser
Sans arrêt
Chérir
Tes mains de douceurs

Conduire
Dans l'instant
Maintenant
Ton corps nu
Doré de splendeur


*

busard

Repost 0
31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 11:20

 

Tes yeux me renvoient à mon âme,

 

Où s'y reflètent mes désirs.

 

Ils brillent de tes espoirs.

 

Ta présence me réconforte

 

Et brise cette solitude

 

Enracinée dans mon esprit.

 

Ton sourire est une lumière

 

Et ton rire un enchantement.

 

Ta voix m'apaise de mots elfiques

 

Que je ne comprends pas.

 

Mes délires inondent ta pensée

 

De volutes salvatrices.

 

Ton corps est l'aimant du mien.

 

busard

Repost 0
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 18:23

Flap ... retour de l'oiseau après un petit temps de repos bien mérité !

 

Pour ce retour j'ai voulu vous offrir ce magnifique  ... Soleil d'afrique ... que seules les personnes qui y sont allées peuvent reconnaître.

Il y a dans ce soleil une lumière diffuse qui réchauffe le coeur.

Je ne sais pas pourquoi on ne retrouve pas cet ocre ailleurs.

Une brume légère qui donne l'ambiance.

Et si vous regardez bien cette image et que vous vous laissez allez ... doucement et de manière insidieuse ... la musique qui l'acompagne va s'imposer à vous.

busardement

Repost 0
11 mai 2007 5 11 /05 /mai /2007 16:24

 

 

 

 

 

 

 

Flap ... une petite visite à  ... Mustapha RAITH ... http://www.mustapharaith.com/Gal.htm

  *

Quand je t’ai pris la main

Mon cœur a explosé

Quand tu m’as dit demain

La mer s’est retirée

*

Quand libérés enfin

Mes mots ont échoués

A ton rire dédain

Que tu m’as envoyé

*

Quand éperdue d’amour

Tes yeux m’ont déclaré

Qu’ils resteraient toujours

A mes pas attachés

*

Quand dans les flots si bleus

Ton corps m’a attrapé

Au soleil généreux

De mon corps ensablé

*

Quand porté par tes rêves

Mes sens désespérés

Ont  brisé toute trêve

D’un cloaque éclairé

*

Quand ton corps si brûlant

Mon âme a consommé

Emportant dans l’élan

Ma jeunesse apeurée

*

Quand tes lèvres rougies

Par le baiser volé

Ont cru à l’infini

D’un espoir insensé

*

Quand au son de Police

La sueur a perlé

D’une image factice

Jouant à l’Awélé

*

Quand dans tes cheveux blonds

La passion s’est tissée

Intense et si profonde

De folie tapissée

*

  busard

Repost 0
9 mai 2007 3 09 /05 /mai /2007 19:04

Mais de quoi se mèle donc l'oiseau ?

Il y a quelques mois, la Finlande était à la tête de l'Union Européenne avec la responsabilité, entre-autre, de rédiger les rapports du conseil européen. Ses dirigeants ne voulant pas rédiger ceux-ci en finlandais, ce qui aurait posé de nombreux problèmes de traduction, ils se posèrent alors la question du choix d'une langue.

Bien sur l'anglais semblait préférable mais dans leur analyse de ce que doit être l'Europe cela ne leur a pas semblé légitime. Pareillement, les choix de l'allemand, du français, de l'italien, de l'espagnol, ... ont tous été rejetés. Après délibération ils choisirent ... le latin.

Le latin !!! 

En voilà une belle surprise, mais pas pour les finlandais qui en sont friands et qui l'apprennent toujours à l'école. En fait, l'Europe est pour eux la digne héritiaire de ... la Rome antique et le latin la langue logique des peuples européens. Voilà donc qu'un peuple nordique nous fait la leçon à nous autres latins, nous fustigenant de renier nos origines pour nous jeter dans l'anglissisme primaire ! Rome, qui ne s'étendait pas si haut, n'a-t-elle pas été pendant des siècles l'Utopie des peuples nordiques ... provoquant de fait les invasions successives de ceux-ci.  

Dimanche soir, nouvelle surprise ... voilà que Sarkosy dans son discours nous fait l'apologie de l'Union Meditéranéenne !!! Cette idée pour moi rejoint directement celle des finlandais en ce qu'elle tend à vouloir recréer les frontières historiques de ... Rome.

Alors si on songe qu'aux Etats Unis l'espagnol serait en passe de dépasser l'anglais en tant que langue parlée, n'est-on pas en droit de se poser la question suivante :

La latinité aurait un avenir ?

busard le 09 mai 2007

 

Repost 0
9 mai 2007 3 09 /05 /mai /2007 18:32

 

 

 

 

 

Pardonne moi ma mie de n’être que moi même

 

Pas le prince charmant de tes rêves d’enfant

 

Ni le preux chevalier que tes bras attendaient

 

 

Pardonne mes silences, mes oublies du mot Aime

 

Cet aspect rustre et dur que j’arbore éclatant

 

En mâle que je suis un peu stupide et niais

 

 

Pardonne cette vie lancée en anathème

 

A tes yeux si mouillés de larmes nonobstant

 

Si salées d’amertumes, de souhaits insatisfaits

 

 

Pardonne moi encore de ces blagues amènes

 

De ne pas te comprendre et de sembler méchant

 

Car je ne suis qu’un homme et suis mal assemblé

 

 

 

 

busard

Repost 0
4 mai 2007 5 04 /05 /mai /2007 10:16

 

 

 

 

 

Elle danse, elle tourne, s'échappe et virevolte

 

Et les mots emportés s'écoulent sans révolte

 

Ses cheveux noirs de geai s'en trouvent emmêlés

 

Pris dans le désespoir de ses rêves ailés

 

 

Elle tourne, elle danse, tourbillonne et s'immole

 

Aux désirs qui la broient d'émois qui caracolent

 

Sa peau au feu marquée frissonne de l'ennui

 

De l'attente qui luit aux couleurs de la nuit

 

 

Elle danse, elle tourne, se ploie et puis bascule

 

Aux regrets éternels de l'amant qu'elle adule

 

Ses pieds brûlés au sable des dunes du désert

 

La tête ivre de notes plaquées par la lumière 

 

 

Elle tourne, elle danse, aux songes qui la presse

 

Et vient dans un silence drapé de la déesse

 

Sourire à l'Ichk qui s'enfuit à l'aurore

 

Au souffle si précieux de ses larmes sonores

 

 

busard 

Repost 0
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 10:55

 

 

La larme de mes yeux qui s’enfuit sur ma joue

 

Contient des sentiments si puissants et si doux

 

Que son reflet ardent embraserait des rêves

 

Perdus au firmament que l’infini soulève

 

 

La larme si salée au goût de l’interdit

 

Evoque des pensées de luxure et d’envies

 

Qui déchirent en lambeau mon âme gémissante

 

De plaisirs alanguis de mains incandescentes

 

 

La larme est un présent des dieux aux gens vivants

 

Dont le cœur est sensible et l’esprit trépidant

 

Elle libère en pluie les émotions profondes

 

Et fait germer les fruits merveilleux de ce monde

 

 

Larme souvent cachée par l’homme dans la foule

 

Qui croit en la faiblesse de celui qui la coule

 

Alors qu’elle est valeur et montre sa bonté

 

Cristal impérissable de son humanité

 

 

La larme je la verse au ruisseau de tes sens

 

Recueille là veux-tu et prend l’obsolescence

 

De mes vœux assoiffés au murmure du vent

 

Aurore boréale lumière de ton chant

 

busard


Repost 0
25 avril 2007 3 25 /04 /avril /2007 14:33

 

 

 

 

Repost 0