Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Oiseau Netique Epigloptaire
  • Oiseau Netique Epigloptaire
  • : Flap ... l'oiseau se pose et puis dépose ... "Dans le désert de ma Pensée S'est envolée la femme oiseau Marquée par l'altérité Dune anamorphosée aux ciseaux"
  • Contact

 Flap

Rechercher

31 janvier 2007 3 31 /01 /janvier /2007 19:10

 *

Guerrier par tradition 

Viril par présomption

Je suis l’homme vil

Perdu à l’amer de tes cils

*

Le muscle est mon ressort

Tendu jusqu’à la mort

Cet arbre qui m’obsède

M’est croix je le concède

*

Je cherche mon salut

Parmi les filles des rues

Et si je perd mon âme

Je la perd pour Ma Femme

*

Ma pensée qui s’égare

Volutes de cigare

Est confuse à l’extrême

De ces mots qui me gênent

*

Mes cris sont des silences

Mes pleurs sont eau d’absence

Ils consument ma voix

Tel un chien qui aboie

*

Lâche de mes faiblesses

Fier des combats qui me blessent

Je gis dressé sur des principes

Monuments érigés en vindicte

*

Et si je ris à l’onde

D’une humeur vagabonde

Ma joie tranche l’espace

D’une simplicité qui t’agasse

*

Chasseur, pêcheur toujours joueur

J’incline à l’animal râleur

Et sous mon sourire bonhomme

Un cœur de géant, un cœur d’homme

*

Repost 0
29 janvier 2007 1 29 /01 /janvier /2007 18:12

Flap ... petite pensée d'un autre temps mais toujours vraie, enfin je crois ... votre avis ? 

XIII. 13. Le Maître dit : « Si un homme sait se gouverner lui-même, quelle difficulté aura-t-il à gouverner l'État ? Mais celui qui ne sait pas se gouverner lui-même, comment pourra-t-il gouverner les autres ? »

 Confucius est la forme latinisée de Kong Zi, ou Kong Fuzi. Son nom personnel est K'ieou (Qiu), qui veut dire « tertre ». Il aurait vécu de 551 à 479 avant notre ère.

 http://www.afpc.asso.fr/wengu/wg/wengu.php?l=Lunyu&lang=fr

 
Repost 0
29 janvier 2007 1 29 /01 /janvier /2007 15:30

*

Sifflant au sang s’immisce la source solitude

A la vertu je ploie aux charmes de tes vœux

Nonobstant la charge de viles servitudes

Sourire flamboyant du profond de tes yeux

*

Déni de soi perdu aux requêtes si viles

Etre n’est pas toujours je suis comme il se doit

Sagaces intentions de mes mains malhabiles

Se cherchant un refuge à la source d’émois

Un recueil de pensée aux gammes infantiles

Sollicitant le rêve pour l’esprit aux abois

*

Dieu est-il venu sur terre nous défaire

Et d’un supplice vain nos âmes déliées

Son fils nous a donné en une larme amère

Sirène au chant si fol au rire déployé

O qu’elle coule douce la divine prière

Un oiseau se cherchant d’une coulpe pitié

Sans un mot s’envolant vers les cimes altières

*

Repost 0
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 18:34

Flap ... footing dans le Beaujolais ... appareil photo dans la poche ... un champ de maïs ... une photo juste pour le fun ...

... retour à la maison et petit travail sur le PC que j'appellerai ... Maïs Feu  !!!

... puis encore un travail en noir et blanc que j'appellerai ... Maïs Tempête !!! 

... mais regardez bien ... en bas à gauche... ne dirait-on pas ????

... et bien si, le Lutin du Maïs était là !!!

busardement

Repost 0
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 12:34

Flap ... para mis amigos de la poésia !

 

 

 

 

 

*

Soy el niño del viento

Soplante en el blasph

Llevar los tormentos

A las frutas de los anatemas

*

Soy la fuente viva

Fresca de pureza

Servida a huéspedes

Cuyo el coraçon se supera

*

Soy la tierra inmensa

Temblor epidémico de sus fiebres

De un pueblo en la ansiedad

A las esperanzas un poco tidios

*

Soy el fuego potente

A las llamas tan dantesques

Quiénes brillan en los ojos de Abel

En inútiles arabescos

*

¿Quién es?

*

Utopia

busard 

Repost 0
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 11:43

 Flap ... Welcome to my friends from the World of Poetry !!! 

*

 The waves of my feelings

Give a sense to my dreams

Birds in the sky go flying

Through the clouds

*

Hope of dawn coming 

A look on the shining firefly

My heart was consumed

By doubts

*

The softness of the cold knife

Have colored the wings

Thirst of an intense life

With my blood

*

If you listen to the butterfly

Be aware of the gentle song

Fairy masked by the lie

Copper for gold

*

An imp hidden behind the tree

Smoothly smiles at the joke

Beauty is never a reality

For the bald

*

busard

Repost 0
25 janvier 2007 4 25 /01 /janvier /2007 16:39

Flap ... l'oeil de la bête !!!

Un ami plongeur (il se reconnaîtra) m'a envoyé cette photo dont l'original me paraissait un peu flou et que j'ai désiré retravailler. Après quelques ajustements et retouches j'ai eu la surprise de voir apparaître ... l'oeil de la bête qui n'était absolument pas visible sur la photo initiale.

Terrifiant n'est-ce pas ?

Les informations d'aujourd'hui racontait l'histoire surprenante d'un australien qui happé par un requin lui a crevé un oeil pour se libérer. L'animal l'ayant laché, son fils a pu le récupérer.

Pauvre requin !!!

 

 

Repost 0
25 janvier 2007 4 25 /01 /janvier /2007 13:15

 

*

Fourmillent les étoiles aux univers perdus

En spirales incessantes à l’éclosion des rêves 

Au vide sidéral sidérées presque nues

A l’idée que le temps ne jamais ne s’achève

*

Le bruit qui se répand en clameurs explosives

Bouleverse mes sens rationnels par nature

De chocs d’astres néants que l’énergie avive

A l’onde des géants qui se donnent en pâture

*

Blanches naines ou trous noirs que voilà populace

Par trop perturbatrice à l’humaine conscience

Regrettant la faiblesse des prières si lasses

Ecrites aux origines au grès des défaillances

*

L’univers qui dévoile ainsi sans à propos

A l’humble serviteur d’une Terre en arpège

Son image céleste mêlée de quiproquos

Impulse sa folie à l’homme sacrilège

*

busard

Repost 0
24 janvier 2007 3 24 /01 /janvier /2007 14:28
Un extrait de Khalil GIBRAN, Le Prophète


    Alors un homme riche dit : "Parle-nous du Don".

    Et il répondit :

    "Toujours maigre restera le don de la main.

    Le don du coeur est le véritable bien.

    Que sont vos biens, sinon des choses que vous gardez et défendez, par crainte du besoin du lendemain ?

    Et demain, qu'apportera demain au chien si prudent qu'en suivant les pèlerins vers la cité sacrée, il enterre des os sans repères dans le sable du désert ?

    Qu'est-ce que craindre de connaître le besoin, sinon vivre dans le besoin ?

     

    ... à méditer n'est-ce pas ?

    busard

Repost 0
24 janvier 2007 3 24 /01 /janvier /2007 09:50

 Flap ... ode aérienne

 

 

 Ecris ...

 des mots d'oiseaux

 fluides et beaux

 aux plumes lissées des rêves

 

Ecris ...

des mots chantants

échappant au néant

de l'oublie qui s'achève

Les mots ...

pleurent tes souvenirs

ainsi que tes désirs

fondus aux galets de la grève

Ecris ...

pour donner du plaisir

car il te plait de rire

de l'audacieuse trêve

Ecris …

pour coucher l’utopie

aux vagues enfouies

d’une montante sève

Ces mots …

lancés en défouloir

au travers du miroir

libèrent le pouvoir

caché du désespoir

que prononcent tes lèvres

Ecris …

et songe aux sentiments

qui surgissent puissants

de ta musique brève

Ecris …

*

busard

Repost 0