Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Oiseau Netique Epigloptaire
  • Oiseau Netique Epigloptaire
  • : Flap ... l'oiseau se pose et puis dépose ... "Dans le désert de ma Pensée S'est envolée la femme oiseau Marquée par l'altérité Dune anamorphosée aux ciseaux"
  • Contact

 Flap

Rechercher

13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 21:25

 

 

 

« Si d'un battement d'ailes, je pouvais atteindre l'azur de tes yeux et en dissiper les nuages douloureux.

Si d'un battement d'ailes, je pouvais être prunelle de ton ciel, centre noir d'un royaume en sommeil.

Si à tire d'ailes, je pouvais rejoindre l'imagination de ton monde, où la soif et la folie, main dans la main, font la ronde

Si à tire d'ailes, je pouvais marcher, courir ou - que sais-je - voler, pour venir me lover, dans le nid que tu m'as si tendrement imaginé.

Si ailes j'avais, elles, vers toi, me mèneraient... »

 

Noor

Repost 0
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 09:00

 

 tgv-02-24-jan-11.jpg

 

 

Délicate et subtile

De mes mains si agiles

Je grifferais ta peau

 

Douceur de menthe amère

Je serais passagère

Et sans te dire un mot

 

Je mènerai tes choix

De toi au fond de moi

De plaisirs alanguis

 

Rougissante et futile

Aux escarpins habiles

Dans mes yeux infinis

 

Je serais là sans être

Engagée de peut-être

De doutes et de maux

 

Si j’étais une femme

Je plongerais mon âme

A l’essence d’aimer

 

Je perdrais mon vulgaire

Des larmes salutaires

S’épancheraient en flot

 

Et le regard des hommes

Glisserait sur mes formes

Papillons aveuglés

 

Je jouerais de mes charmes

Te laissant à tes armes

Rêveuse et spontanée

 

 

 

 

 

busard

30/05/2006

 

 

 

 

Repost 0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 13:06

  

 asiootu1.jpg

 

 

Que le vent vienne et me prenne 

 Feuille d’automne emportée

 Tourmentée dans cette rue si vide

 Sous le pas du passant qui m’ignore.

 

 

La vie glisse et le froid du pavé résonne

Ta voix est un chant lancinant

Gouttes de pluie sur ma nuque

Et ton cri en mon être frissonne

 

 

Là bas

L’enfant sale qui pleure

Les yeux perdus à l’infini du rêve

Les pieds figés dans la poussière

 

 

Le char fonce sur lui

Canon pointé sur la douleur

La pierre ricoche

Inéluctable le char avance

 

 

Ici

L’écran vomit les images et mon indifférence

Accrochée à des certitudes et à mes peurs

Reset de disque dur

 

 

Je resterai …

Seul face à moi

Seul avec toi

Même si tu ne me veux pas

 

 

Je resterai …

Moi

Quoiqu’on en dise

Avec de valeurs que l’on n’achète pas

 

 

La balance des couleurs

Passe du pourpre au vert

Gris de mes pensées

Et l’étoile si loin brille encore

 

 

L’étoile si loin que j’attendrai

Bien au-delà de mes délires

Bien en deçà de tes sourires

Je resterai …

 

 

 

busard

le 28/01/2011

 

 

Repost 0
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 11:40

La préparation dans les vestiaires, c'est important !!!!

 

 

"Putains les mecs, si j'ai des demis, c'est pas pour que les trois-quarts fassent les choses à moitié !"

 

 

"Mon pauvre garçon, t'as les mains grandes comme un paquebot, le ballon il est gros comme une olive, et t'arrive pas à choper une gaillole en touche"

 

 

"Les gars, attention à celui-là, il réfléchit avec les bras !"

 

 

"Les gars si on est plaqué, on essaye de rester debout !"

 

 

"Aujourd'hui les gars, on va se regarder dans les yeux, et on verra bien si on a des couilles !"

 

 

"Dédé, je compte sur tes coups de pied gastronomiques !"

 

 

"On était remontés comme des baraques a frites."

 

 

"Les gars, le rugby, c'est comme une partouze, tant qu'il y a des trous il faut les prendre !"

 

 

"He les gars on n'est pas venus jusqu'ici déguisés en feuille de chou pour se faire brouter le cul par des lapins !"

 

 

"Un match de rugby, ça ne se gagne pas avec la tête, ça se gagne avec les couilles !"

 

 

"Isole toi si tu veux, mais jamais seul."

 

 

"Les mecs aujourd'hui, c'est Verdun, y'a personne qui passe !»

 

 

"Aujourd'hui, les gars, y pas de joueurs de la B, y a pas de joueurs de la première, on est un groupe électrogène"

 

 

"Ceux d'en face c'est des idiots. Dans leur vallée ils se reproduisent entre eux depuis des générations, d'ailleurs leur pilier droit il a une oreille au milieu du (...)"

 

 

"Bon les gars, en face c'est que des cons, alors au premier regroupement, il faut qu'ils discutent avec les taupes"

 

 

"Entre les manchots d'en face et vous qui ressemblez à des culs de jattes, y'a plus que Lourdes pour nous sauver !"

 

 

"Bon, les gars, on est chez nous, alors d'entrée, je veux qu'on joue chez eux."

 

 

"Quand tu relances, tu vas pas vers l'exter. Plus tu t'isoles, plus tu es seul. Et à la fin tu es dehors !"

 

 

"Bon, Babar, tu vas me ranger ton bordel et tu vas commencer à plaquer. Parce que tes deux cotons tiges de secondes lignes, ils vont finir par te marcher sur la piche (...)"

 

 

"Aujourd' Hui on va jouer simple : les avants devant, les arrières derrière!"

 

 

"Sur la première mêlée Peyo, je veux que ton pilier en face il tutte le grillon"

 

 

"Putain les gros, je comprends rien : Touche pour nous sur leur 22 m, vous faites une cocotte de 30 mètres et on s'écroule à 5 mètres. C'est quoi ce bordel (...)"

 

 

"Cet après midi vous avez carte bleue !"

 

 

"Le huit de devant, c'est cinq copains !"

 

 

"On est au pied du mur, maintenant les gars, il faut le construire !"

 

 

"D'accord on mène, mais il faut garder les pieds sur la tête"

 

 

"Les gars, il va falloir s'y mettre. Sortir les mains des poches parce que si vos couilles explosent, Y'en a un paquet qui vont devenir manchots (...)"

 

 

"Y a plus de trois quarts que d'avants dans les regroupements. C'est plus du rugby, c'est le Bolchoï en plein air"

 

 

"Les gars un maul c'est comme une partouze. Si on est mal placé on se fait enculer."

 

 

"Bon, les gars, on n'oublie pas la règle des trois P : POUSSER, PLAQUER, COURIR !"

 

 

"Louper un plaquage, c'est comme enculer un collègue, ça se fait pas !"

 

"On n'est pas là pour être ici."

 

 

"Ils sont comme nous, ils ont quinze bras quinze jambes."

 

 

"Il vous faudrait regarder ce que humilité veut dire dans l'annuaire!"

 

 

"Si aujourd'hui on gagne, c'est la victoire"

 

 

"Mouillez les crampons si vous voulez ne pas avoir d'ampoules"

 

 

"Il y en a que 2 qui parlent sur le terrain : le 9, le 10 et le capitaine"

 

 

"Si ça continue, il va falloir que ça cesse"

 

 

"Les gars va falloir monter au traîneau"

 

 

"Attention les gars, ces mecs en face, ils sont champions de France d'Angleterre "(avant un match amical junior contre un club anglais)

 

 

"Allez les gars, on débute le match à fond ! Et quand t'en peux plus... accélère !"

 

 

"Ça va passer comme une boîte au lettre à la poste..."

 

 

"A partir de maintenant, on fait comme d'habitude!"

 

 

"Le résultat on s'en fout ce qu'il faut c'est gagner !"

 

"Et pendant quinze minutes, je veux voir quatre vingt gonzes sur le terrain !"

 

 

"Putain les mecs, j'espère que vous avez les nerfs parce que les quinze gonzes en face ils racontent partout qu'ils ont baisé vos mamans !!!"

 

 

"Bon les gars, il faut rester ludique"

 

 

"Aujourd'hui je veux voir un seul maillot sur le terrain, d'ailleurs ça va être simple je ne vous en donne qu'un !"

 

"Si ils nous prennent pour des jambons, on va être sec, on va pas se faire fumer et ils prendront l'air du pays !"

 

"Aujourd'hui, c'est 150 % dans les côtelettes"

 

 

"Liééééés les gros !!!!!!!! ...Le rugby c'est un sport de compact"

 

"Les gars vu le score si on gagne pas... c'est ratatouille de phalange pour tout le monde "

 

"Quand t'auras fini de t'astiquer sur le terrain tu pourras p'têtre utiliser tes couilles pour enculer le mec d'en face non ?"

 

 

"Les gars aujourd'hui je veux que des jobards, des tarés, des dingos... Mais surtout les gars... Surtout on reste LUCIIIDEUUU !!!!!!!!!

 

"Aujourd'hui, Stéphane en 9 et Nico à la mêlée !!"

 

 

"Je veux pas que tu joues perso ! Je veux que tu joues avec tout le monde, putain ! La partouze pas la branlette!!"

 

 

" Eh, les gars, on craint pas la pression, ça fait comme les essuies glace, ça monte et ça descend..."

 

 

"Putain, on va arrêter de parler technico-tactique et tactique... on va y aller avec une grosse paire et on va les destroncher"

 

 

"Aujourd'hui les gars, vous avez de la merde devant les yeux ! Derrière j'ai les frangins à Ray Charles! Devant j'ai les frangines à Gilbert Montagnier"

 

 

"Les, gars, dans ce sport y faut rester humble. Alors, je vous le demande à tous : un peu d'humidité "

 

 

"Après la première mêlée, ton pilier, quand y se relève, y doit pas se relever!"

 

 

"Les gars, aujourd'hui, tout ce qui est par terre est pelouse"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 20:16

bird3.jpg

 

 

 

Gage, je prend sur moi et joue

Un frisson, la pièce vole et virevolte

Et enfin chute sonore

Nouveau frisson, un regard qui cherche

Ce que le hasard a décidé pour moi

Pile je gagne, face je perds

Tranche et c’est l’incertitude

L’anxiété me prend, mon cœur bat

Le bandit manchot rigole farceur

La balle du bumper file direct dans le trou

« Game over » sur l’écran clignote

La partie est perdue et les cartes sont abattues

La main est pleine de vide, l’as est dissout

Roi et reine n’ont pas été invités

La défaite sur le stade hurle son ironie

Et le vestiaire recueille une sueur froide odorante

La chute se poursuit infernale

Pile je gagne, la face je perds

Un gage sage me soulage

Tilt !

 

 

 

busard

le 24/01/2011

 

 

 

Repost 0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 13:04

 

best-wishes-2011.jpg

 

 

En ce début d'année, je souhaite remercier toutes celles et ceux qui sont venus sur mon blog et j'espère, pris un certain plaisir à le parcourir.

 

Bien sur, je n'ai pas autant de commentaires que je le voudrais mais c'est toujours avec un énorme plaisir que je découvre ceux que l'on dépose dans mon nid.

 

Bien sur, je n'écris pas autant que vous le souhaiteriez ou que je le voudrais et je vous promet de faire un effort dans ce sens en prenant soin d'y joindre toujours une photo.

 

Merci donc à vous Mesdames et Messieurs qui m'aide à faire vivre le blog du busard.

 

 

BONNE ANNEE - MY VERY BEST WISHES

 

 

 

busard

Repost 0
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 10:19

 

creche-alsacienne.jpg

 

 

busard

Repost 0
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 22:36

 

Voeux-2011-bis.jpg

 

busard

Repost 0
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 14:34

 

 

thau.jpg

 

2010, une année pleine, une année pleine de joies et de découvertes, de tristesse et de petites et grosses peines.

 

Si je regarde en arrière, je ne regrette rien, même si ce qui se profile en 2011 ne semble pas aussi engageant que je l'aurai souhaité.

 

Il faut espoir garder et l'avenir dans nos têtes préserver.

 

Car c'est notre volonté qui crée le futur et ses méandres.

 

"même si l'on ne choisit pas d'être poissonnier,

on peut choisir comment être un poissonnier heureux"

 

 

 

 

Je vous souhaite à toutes et à tous de très bonnes fêtes de fins d'année ! 

 

 

 

busard

 

Repost 0
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 20:32

DSCN0300.jpg

 

 

 

 

Ton chant si doux si beau

                       est comme un doux murmure

 

 Il m'a pris par la main

                       pour un pays lointain

 

Et gonflé mon esprit

                      de toute sa voilure

 

Poussé par un émoi

                      si fort et pourtant vain

 

 

 Je t’accompagnerai donc ... sans un mot de plus


 

 

busard

Repost 0