Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Oiseau Netique Epigloptaire
  • Oiseau Netique Epigloptaire
  • : Flap ... l'oiseau se pose et puis dépose ... "Dans le désert de ma Pensée S'est envolée la femme oiseau Marquée par l'altérité Dune anamorphosée aux ciseaux"
  • Contact

 Flap

Rechercher

1 février 2007 4 01 /02 /février /2007 09:09

  

 

 

 

 *

Quel est donc cet oiseau qui transporte ses rêves

A l’infini fondu de sentiments noueux 

Volant à l’impudeur des fragrances et des fièvres

D’un corps nu parcouru de cicatrices en feu

*

Quel est donc cet oiseau à l’allure si fière

Qu’on en oublie les maux qui le rongent au-dedans

Les larmes qui s’écoulent en vagues meurtrières

Dévoilent la faiblesse du poète pédant

*

Les mots qu’il utilise sont des lames précises

Taillant dans la douleur de grands copeaux de joie

De sentiments stridents et de peurs indécises

Brûlots incandescents de couleurs qui chatoient

*

Quel est donc l’animal qui se cache dans l’homme

Rugissant de plaisir dans ce ventre affamé

Entachant à l’envie cette indécente aumône

Aux Dieux concupiscents sans en être alarmé

*

Quel est donc cet oiseau au vol majestueux

Dont l’œil est si perçant qu’il en crève les âmes

Vibrantes au vent divin, un peu impétueux

Soumis sans rémission à la loi de tes charmes

*

Quel est-il, que veut-il, à quel nom répond-il

D’où vient-il, que fait-il, a-t-il des congénères

N’est-il que virtuel l’étrange volatile

Où bien n’est-il qu’un souffle qui fait qu’on désespère

*

Le chant qui s’insinue et s’infiltre suave

En écho rebondit en une vraie clameur

Au-delà des frontières et nous borde de lave

Apaisé par la main qui préserve ton cœur

*

Partager cet article

Repost 0

commentaires