Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Oiseau Netique Epigloptaire
  • Oiseau Netique Epigloptaire
  • : Flap ... l'oiseau se pose et puis dépose ... "Dans le désert de ma Pensée S'est envolée la femme oiseau Marquée par l'altérité Dune anamorphosée aux ciseaux"
  • Contact

 Flap

Rechercher

1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 09:14

gorgonne.JPG

 

Flap ...

 

 

La période estivale commence et avec elle son lot de déplacements croisées où les foules, fourmis, s'agitent en un mouvement incessant.

 

Sage serait de rester chez soi, mais, car il y a un mais, l'appel de la mer, de la campagne, de la montagne ou de l'étranger (pourcette année c'est un peu raté) se fait irrésistible. Quitter la ville, changez d'air devient une obsession et c'est normal, quoi de mieux pour se ressourcer !

 

L'été c'est aussi la période de la fête en famille, aves nos amis, des retrouvailles et des rencontres, de l'amitié et de l'amour.

 

L'été on se découvre pour que le soleil brûle un peu notre peau, pour que les autres nous regardent, pour avoir moins chaud, pour être plus libre.

 

L'été c'est aussi la période de l'immersion sans peur dans une eau régénérante, bapthème renouvelé ... où on se permet d'oublier le quotidien souvent si stressant, si difficile.

 

L'été c'est enfin tes yeux qui brillent sous la mèche de cheveux mouillés, cette envie d'y plonger et de s'y perdre !!!

 

 

busardement 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 13:34

 

P4060088.JPG

 

 

 

Il est des jours d’amour

Il est des jours de peine

Les premiers vous enchantent

Les seconds vous ennuient

Mais parfois, quelquefois

Souvent même on ne peut

Définir si l’on vit le bonheur

Ou la lie de sa vie

Quand tout pleure et tout crie

Quand tordu aux supplices

De tourments incessants

Il arrive parfois qu’une fleur vous sourie

 Et fasse éclater un astre éblouissant

Alors fini les pleurs

Les grincements

Les ronchonades

Tout nous paraît si beau

Le ciel

La pluie

Le vent

Rien ne nous ennuie plus

Que la séparation

Et les gens importuns

Vulnérable peut-être

Mais heureux

Inconscient

On se plait bien à vivre

On aime

On est aimé

 

 

 

 

busard

Repost 0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 15:46

 

DSCN0982.jpg

 

 

Non, il ne s'agit pas d'un busard des marais mais d'un terrible dragon à double tête (en fait une tête ayant été séparée en deux par un preux chevalier). On voit que la bête a souffert et continue de souffrir mais bon ... quant à l'affronter ???

 

S'agirait-il de notre dragon intérieur ?

 

 

busard

 

 

 

Repost 0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 10:21

 

DSCN0853.jpg

 

 

*

 

Fourmillent les étoiles aux univers perdus

En spirales incessantes à l’éclosion des rêves

Au vide sidéral sidérées presque nues

A l’idée que le temps ne jamais ne s’achève

 

Le bruit qui se répand en clameurs explosives

Bouleverse mes sens rationnels par nature

De chocs d’astres néants que l’énergie avive

A l’onde des géants qui se donnent en pâture

 

Blanches naines ou trous noirs que voilà populace

Par trop perturbatrice à l’humaine conscience

Regrettant la faiblesse des prières si lasses

Ecrites aux origines au grès des défaillances

 

L’univers qui dévoile ainsi sans à propos

A l’humble serviteur d’une Terre en arpège

Son image céleste mêlée de quiproquos

Impulse sa folie à l’homme sacrilège

 

 

*

 

busard

 

 

 

Repost 0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 14:28

 

Maman, Papa,
Je vous en supplie,
ne me laissez pas croire
que mes désirs sont tout puissants

Maman, Papa
Je vous en prie,
Prenez le risque de me frustrer
et de me faire de la peine
en refusant certaines de mes demandes

Maman, Papa,
c'est important pour moi,
que vous sachiez dire non.
Que vous ne me laissiez pas croire
que vous pouvez être tout pour moi,
que je peux être tout pour vous.

Maman, Papa,
surtout entendez mes désirs
Mais n'y répondez pas tout de suite.
En les satisfaisant trop vite... Vous risquez de les assassiner.
Confirmez moi que j'en ai, qu'ils sont recevables
ou irrecevables
Mais ne les prenez pas en charge à ma place.

Maman, Papa,
S'il vous plaît,
ne revenez pas trop souvent sur un refus,
ne vous déjugez pas
pour que je puisse découvrir
mes limites et avoir des repères clairs.

Maman, Papa, même si je réagis, si je pleure,
si je dis à toi maman
"méchante et sans coeur"....
reste ferme et stable,
Cela me rassure et me construit.
Si je t'accuse toi, Papa,
"de ne rien comprendre"
ne m'enferme pas dans mes réactions.

Maman, Papa
Par Pitié
Même si je tente de vous séduire, résistez !
Même si je vous inquiète, ne vous soumettez pas!
même si je vous agresse parfois, ne me rejetez pas!
c'est comme cela que je pourrais grandir

Maman, papa
vous dire à chacun
que je ne suis que votre fils, votre fille

 

 

 

 

 

Repost 0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 21:55

 

 

P4100210.JPG

 

Le chant du chant s’élève en volutes concentriques,

 Et s’évapore comme aspiré par le vent.

 

 Les mots cristallisent sur la rose des sables,

 Et se colorent en rêve ténus.

 

 Le conte entre en résonnance avec le murmure des ancêtres

 Qui se pressent sous l’arbre à paroles.

 

 Les yeux des enfants s’écarquillent de rires,

 Et de jeux, et de pleurs.

 

Le conteur maîtrise le rythme, fort et puissant,

Tam Tam grondeur d’éclats tonnerre.

 

L’assistance s’émeut, vague qui ploie au gré des paroles

Pirogues fendant l’écume de l’âme.

 

Le trou du baobab s’emplie des souvenirs des griots

Et l’eau nourrit la terre.

 

Le chant du chant s’élève et transforme la glaise

Figée par le soleil aux utopies des formes.  

 

 

busard

Repost 0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 14:53

blacks.JPG

 

 

Après Toulouse et Perpignan, il n'y a plus d'équipes françaises en coupe d'europe. 

 

Pourquoi ?

 

A regarder les matchs de près, il semble qu'une certaine usure soit à l'évidence responsable de cet état de fait. Usure mentale et usure physique, les joueurs français surexploités ne parviennent pas, malgré un grand talent, à faire la différence lors des grands évênements.

 

Même si la coupe du monde approche, il leur faudra auparavant terminer le Top 14 avec ses matchs surajoutés. Quels seront alors les joueurs non blessés encore en état ?

 

Jouer en Nouvelle Zélande ne sera pas une mince affaire d'autant que des les phases de poule on se retrouvera face aux Blacks.

 

 

La question existantielle que je me pose est celle-ci : comment la France avec un tel réservoir de joueurs (en fait le plus fort de tous les pays jouant au rugby), n'arrive-t-elle pas à ce placer au top du rugby mondial ?

 

 

 

busardement

Repost 0
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 14:16

 

P4100234.JPG

 

 

Je cherche ton regard et ne vois que tes yeux

Ils brillent de ce fard aux couleurs de l’aurore

Et sèment un désespoir plus brûlant que le feu

A mon âme étourdie de sens qui la dévorent

 

Tes silences sont mots d’une langue inconnue

Mais je m’accroche à eux et je glisse à l’étrave

D’une coque affamée de flammes éperdues

De sentiments si forts qu’ils me choquent et me bravent

 

Et je me vois tomber de la tour bicéphale

Où je me tiens debout fier du moi que je suis

Les vents que tu m’envoies m’atteignent en rafale

Mes certitudes ploient de doutes enfouis

 

Alors je sens ta peur qui suinte morbide

De larmes refoulées concentrées à l’envie

De posséder le rêve échevelé des ides

De saisir dans tes mains le sable de ma vie

 

L’inquiétude me prend, je me sens responsable

Qu’ai-je fait qui te nuit sinon que d’exister

Conséquences formelles des actes ineffables

Que demain tu pourrais de l’enfer réveiller

 

Te parler sans arrêt reste ma seule planche

Je me conte effeuillant des pans d’intimité

Avocat de moi même par des effets de manche

Je démasque à ton cœur l’odieuse vérité

 

Peu à peu tu saisis que la fosse est profonde

Que l’espoir est divin mais peu réalité

Tes doigts jettent à ma peau le pont entre nos mondes

Qui sans arrêt s’efface à peine dessiner

 

Les mots se sont perdus à l’océan des phrases

Et la somme menteuse en reste divisée

Un plus un n’est pas deux et s’éloigne l’extase

D’un Amour qui ne cherche que réciprocité

 

 

 

busard

22/04/2011

 

 

Repost 0
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 13:45

 

kano2.jpg

 Kano 2011

 

 Flap ...

 

La démocratie, un dogme dont Churchil disait qu'il était la moins pire des options de gouvernance, est-elle systématiquement importable ?

 

La Côté d'Ivoire vient d'en faire l'amère expérience. Le Nigéria à son tour semble vouloir plonger dans le dénis du résultat. L'apprentissage est long et douloureux, jamais gagné d'avance. Même dans nos pays qui se disent civilisés, il n'est pas rare de constater ce dénis, y compris au niveau des élites et des médias. 

 

Prenons le cas de la France par exemple où l'on empêche tout gouvernement élu d'appliquer la potique pour laquelle on l'a mis en place. Où toute décision est constestée par les minorités "hurlantes" qui font le choux gras des médias. 

 

Peut-on alors s'étonner que cela ne fonctionne pas dans des pays qui en sont encore à l'aube du développement et où l'individu en tant que tel n'est pas considéré ? Pourquoi une majorité devrait-elle imposer sa loi à l'ensemble ? Lenine ne disait-il pas qu'avec 5% d'une population on pouvait contrôler un pays !

 

Au moment où les peuples arabes se battent et meurent pour un peu de liberté, nous préparons dans la cacophonie la plus complète les prochaines élections présidentielles, sans projets, sans débats clairs, sans écoute des vrais problématiques, enfin sans leader vraiment respecté.

 

Je m'inquiète ...

 

 

busard

Repost 0
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 21:49

salima.jpg

 

 

Le temps ne fait rien à l’affaire

Quand la chimie s’en mêle on se trouve obligé

Et la chimie je m’y connais

 

La chimie des images

Celles de tes yeux qui me percent

De ton sourire qui me consume

 

Je revois en boucle notre première rencontre

Il y a bien des années déjà

Et pourtant, j’entends toujours cet accent qui m’enchante

 

Toi derrière le comptoir et le jasmin fleurit

Toi encore, dune de sable rouge aux cheveux flamboyants

Et mon âme s’emplit de couleurs perturbantes

 

Je conçois la distance entre nous et cette étrangeté des choses

Qui fait que les comètes dans leur course si folle

Pourrait ne jamais vraiment se rencontrer

 

L’hichk souffle au désert de ma peau qui vibre

Et ce cœur qui revit et qu’on entend  de loin

Est Tam-tam annonçant la venue de l’oiseau

 

Je balbutie un vol à la sortie du nid

Testant des ailes paresseuses

Cherchant la main tendue 

 

 

 

busard

le 20/04/2011

Repost 0